Bonjour ! Nous sommes le Club des Poètes Sauvages.
Nous proposons une revue de poésie éphémère.
N’hésitez pas à la consulter !

Depuis 2016, le Club des Poètes Sauvages vous propose chaque mois une sélection de poèmes articulés autour d’un thème. Cette revue poétique mensuelle est gratuite. Vous pouvez consulter le dernier numéro ici :

Voir la revue

Si vous désirez nous contacter, n’hésitez pas à visiter la page sur notre politique de confidentialité (loi RGPD). Vous pouvez ensuite nous envoyer un mail via redaction@lapoesiesauvage.com, ou bien utiliser le formulaire ci-dessous :

Contactez-nous

L’écriture a ceci de mystérieux qu’elle parle.

Le Club des Poètes Sauvages est un projet qui a pour but de rassembler principalement des auteurs de poésie, mais aussi des peintres, photographes et autres musiciens dans une seule et même structure. Notre base, notre support, c’est la poésie : en partant de l’écriture poétique, puis en s’interrogeant sur l’idée même de poésie, nous nous interrogeons sur les diverses formes poétiques qui composent le champ littéraire d’aujourd’hui.

De l’écriture papier jusqu’au street art, la poésie est partout. Nous souhaitons lui donner une forme lisible, et essayer de la mettre à disposition du plus grand nombre grâce à notre revue, dont l’ampleur ne cesse de grandir. N’hésitez pas à naviguer sur le site, à lire et à télécharger tout ce qui est à disposition ; car un jour où l’autre, tout disparaîtra et sera remplacé par du nouveau !

Elle anime l’esprit artistique, modifie la vision de la réalité.

Dans toute l’histoire de la littérature française, la poésie possède un statut particulier. Nous ne voulons pas la définir en tant que genre, mais considérer qu’elle est la forme d’écriture la plus primaire, la plus sauvage qui soit ; la poésie étant plus proche de l’art (notamment contemporain), nous la concevons comme exploratrice d’univers et expression d’une réalité invisible.

Celui qui écrit de la poésie s’inscrit dans un face-à-face avec lui-même, avec la liberté d’être lui-même et de jeter dans le monde une part de son univers symbolique. Savoir regarder au-delà du monde, derrière le monde ; entrevoir ou apercevoir cette petite part de vérité qui nous est propre et que l’on souhaite figer sur une feuille blanche, ou sur tout autre support expressif.